Un peu d’histoire du hamster

Curieusement, la plupart des rongeurs ont tenu, dans l’histoire, une place assez importante.

Chez les anciennes populations d’Orient, la souris avait sa place parmi les animaux domestiques. Certaines peuplades d’Amérique du Nord croyaient que l’âme humaine avait l’apparence d’une souris.
En Europe, les souris étaient considérées comme les complices des sorcières. On attribuait aux rongeurs des pouvoirs spéciaux sur la santé. Imaginez-vous que, du temps des Romains, les femmes qui voulaient empêcher leurs maris de se dévergonder les enduisaient en secret de… crottes de souris.

Les laboratoires

La progression de l’utilisation des rongeurs dans les laboratoires expérimentaux est constante. Dans les premiers temps, les cobayes et les souris étaient surtout utilisés de façon passive. Leur anatomie était étudiée; on comparait leurs fonctions vitales à celles de l’organisme humain.
Ce fut la souris blanche qui servit la première à des fins expérimentales. Dès 1930, en Allemagne, on soumettait des souris mâles à des rayons X pour obtenir des mutations chez les descendants. Il s’agissait d’analyser les caractéristiques héréditaires.
Aujourd’hui, il existe quantité d’associations qui luttent avec acharnement contre l’emploi de ces animaux pour des expériences de laboratoire; dans certains pays, des réglementations spéciales ont été mises sur pied afin d’éliminer les abus.
Mais là n’est pas notre propos. Ce qui nous intéresse, c’est l’aspect domestique de ces petits animaux. Les enfants sont les premiers à vouloir s’en occuper et les dorloter; à nous de vous enseigner comment le faire.


Scroll to Top